West African Gas Pipeline Company

Les efforts de WAPCo pour trouver une solution durable à la menace des déchets à Bankuman

Juste derrière les murs de la Station de régulation et comptage de la société WAPCo à Tema se trouve un village tentaculaire appelé Bankuman. Quoiqu'il n'empiète pas directement sur la propriété de la société, ce village spontané et caractérisé par des structures temporaires servant d'abris est devenu une source de préoccupation majeure. Outre les empiètements occasionnels sous forme de constructions non autorisées sur l'emprise du gazoduc, les habitants de cette communauté ont fréquemment recours à l'emprise comme voie d'accès et abandonnent leurs déchets de manière inconsidérée. Des tas d'ordures d'odeurs nauséabondes, y compris des excréments humains, ont créé des conditions insalubres qui menacent la santé et le bien-être de cette population. Il convient également de noter que la population s'adonne à diverses activités dangereuses qui font peser une grave menace sur la sécurité du gazoduc. Il s'agit notamment de la pratique qui consiste à allumer le feu sur l'emprise du gazoduc ou à proximité de l'emprise et des installations de la station.

 

En vue de faire face à cette situation et éviter une crise éventuelle, WAPCo a entrepris un certain nombre d'actions dont les plus récentes sont la remise à la population concernée de trois grosses bennes, et le nettoyage de la zone en concert avec la chefferie traditionnelle, la société Zoomlion et l'administration locale.

WAPCo ne cautionne point l'illégalité

S'exprimant sur le don fait à la population, la directrice des affaires d'entreprise de WAPCo, Mme Harriet Wereko-Brobby, a tenu à expliquer que ce geste de la société ne visait pas à cautionner les constructions actuelles sur l'emprise du gazoduc ou sur des terres réservées au développement industriel, mais plutôt à protéger l'environnement et le gazoduc. Elle a attiré l'attention sur les risques liés à la proximité de ces constructions par rapport au gazoduc, de même que sur les conséquences de l'élimination anarchique des déchets autour de la station et le long de l'emprise du gazoduc. Elle s'est notamment inquiétée du fait que le début des pluies pourrait entrainer des épidémies si les conditions d'insalubrité actuelles persistaient.

D'après Mme Wereko-Brobby, ce don a été fait dans l'espoir que la population de Bankuman fera usage des conteneurs et arrêtera de jeter les déchets de manière incontrôlée, ajoutant que les bennes ont été remises à l'Assemblée du District et aux responsables traditionnels, en espérant que ces derniers prendront les dispositions idoines pour qu'elles soient vidées de façon régulière. WAPCo est également en train de construire des toilettes pour cette communauté, dans l'espoir de mettre fin aux dépôts d'excréments humains autour de ses installations.

Présent à cet événement, le chef suprême de la zone traditionnelle de Tema, Nii Adjei Krakue II, s'est étonné de la situation autour de la station et le long de l'emprise et s'est engagé à soutenir les efforts de WAPCo en dissuadant les promoteurs immobiliers de bâtir à proximité de l'emprise.

Le représentant de la circonscription électorale de Bankuman, John Djorgodje, a pour sa part tenu à féliciter la société WAPCo pour son soutien, affirmant par la même occasion l'engagement de la communauté à assumer la responsabilité des bennes et à assurer la propreté de la zone.

 Bankuman_pix_1

 Bankuman_pix_2 

 

Login Form


Vous êtes ici  : Accueil Actualités 2016 Les efforts de WAPCo pour trouver une solution durable à la menace des déchets à Bankuman