West African Gas Pipeline Company


Programme de Protection contre les Dégâts PDF Imprimer Envoyer

Au début de l’année 2007, le Gazoduc de L’Afrique de l’Ouest a subi une désastreuse défaillance du confinement apparemment due à un dégât causé par une ancre de bateau. Résultat : il a été procédé à une analyse des risques qui a conduit à des efforts axés sur la sensibilisation, l’élaboration de stratégies d’atténuation des risques maritimes, ainsi que des mesures de protection marine. Efforts dont l’aboutissement est le Programme de Protection contre les Dégâts en mer (PPD).

Depuis avril 2007, WAPCo et l’Autorité du GAO mènent à travers l’ensemble de la région, des campagnes de sensibilisation à la sécurité visant à informer les communautés maritimes sur les dispositions sécuritaires prises pour assurer le transport du gaz en toute sécurité. La campagne de sensibilisation menée par WAPCo, notamment sur le tracé du gazoduc, est bien ancrée au niveau des quatre principaux ports. En effet, tous les responsables portuaires et officiers de la marine sont au courant du gazoduc et conscients de la nécessité de le protéger contre les dégâts en mer. Il s’agit d’un processus continu destiné à couvrir toutes les collectivités côtières, notamment les communautés de pêcheurs vivant le long du tracé du gazoduc. D’ailleurs, WAPCo a enfoui dans des tranchées, les deux embranchements qui, posés sur les fonds marins au Togo et au Bénin, étaient considérés comme des parties vulnérables du gazoduc.                                                                                          

Conformément aux textes de l’Autorité du GAO, et dans le cadre des mesures d’atténuation des risques, il a été démarqué dans les quatre pays, une Zone Exclusive de « un mille nautique » de part et d’autre du gazoduc, appelée « Zone de Protection du Gazoduc » (PPZ), afin de minimiser les possibilités de dégâts éventuels.  Les coordonnées de cette zone ainsi que celles du pipeline sont publiées dans les nouvelles éditions des cartes de l’amirauté, notamment les cartes No 1383 et 1384 dont il est recommandé à tous les marins de s’imprégner lorsqu’ils naviguent au niveau des côtes ouest africaines. Des balises spéciales équipées de transmetteurs AIS et de numéros MMSI sont déployées à certains endroits du pipeline où le trafic maritime s’avère relativement important, notamment aux abords des ports de Takoradi, Tema, Lomé, Cotonou, ainsi que de la frontière Bénin-Nigéria.

Au nombre des activités représentant un risque potentiel pour le gazoduc en mer, et qui, par conséquent, sont formellement interdites à l’intérieur de la zone de protection, on peut citer:         

a. Le mouillage   
b. Le dragage des ancres de navires et des panneaux de chalut    
c. Le chalutage par le fond    
d. Les méthodes illégales de pêche dont l’utilisation de la dynamite          
e. L’exploitation, notamment l’extraction du sable        
f. La construction d’ouvrages
h. Toute activité susceptible de toucher le fond marin au niveau de la zone de protection et d’endommager le gazoduc.      

Conformément aux impératifs de notre pipeline offshore, WAPCo et l’Autorité du GAO jugent impérieux le besoin de sensibiliser les communautés maritimes aux dangers – en termes de vie humaine, de sécurité des biens et du gazoduc – d’une éventuelle violation des mesures sécuritaires adoptées. 

Il est surtout déconseillé aux marins de mouiller ou de pêcher dans le périmètre de la zone de protection, sachant que le gaz qui s’échappe d’un pipeline endommagé peut provoquer une explosion, une perte de flottabilité des navires ou d’autres dangers graves. Il faut également noter que le tronc principal du gazoduc n’est pas enterré, ce qui pourrait se traduire par une réduction d’environ deux (2) mètres des profondeurs indiqués sur les cartes, notamment au niveau des T où les vannes sont encagées. Par ailleurs, le gazoduc couvre des ondulations sous-marines susceptibles de provoquer un accrochage irrémédiable des engins de pêche, mettant ainsi le navire en grand danger. Les marins sont en outre exhortés à aviser les différentes Autorités maritimes des quatre pays concernés de tous constats inhabituels. Ils peuvent aussi contacter le Surveillant de la Flotte au: +233 244 338 615. Vous pouvez également contacter notre service exploitation aux numéros suivants: +233 302 740 383: +233 302 740 384: +233 302 740 385.

Coordonnées de la zone de protection du gazoduc (Coordonnées)

Carte du gazoduc (Le gazoduc tel que construit)    

WAPCo et l’Autorité du GAO apprécieraient le soutien du public dans la vulgarisation des informations ci-dessus visant à garantir la sécurité publique et un système fiable d’approvisionnement en gaz depuis les producteurs du Nigéria jusqu’aux consommateurs installés au Ghana, au Togo et au Bénin.

Atteinte au Gazoduc      
Avec l’introduction du gaz dans le gazoduc, tout bateau qui l’endommagerait s’expose à un danger immédiat pouvant résulter soit de la perte de flottabilité due à l’aération de l’eau par le gaz, soit d’un incendie, ou d’une explosion, soit d’une combinaison de ces trois facteurs qui pourraient déboucher sur un risque environnemental. Toute atteinte au pipeline pourrait aussi avoir pour conséquence l’émission du contenu du gazoduc dans le milieu marin. Le risque de pollution dépend de la composition du gaz. Des situations de pollution dangereuses pourraient se produire s’il y a une forte concentration de H2S dans le gaz naturel.                  

Conséquences sur les Approvisionnements      
La place du gaz dans l’économie des trois pays peut s’apprécier en termes de production d’énergie électrique. Toute atteinte au pipeline du GAO aura pour effet d’interrompre les livraisons de gaz aux compagnies productrices d’électricité au Ghana, au Togo et au Bénin, jusqu’à ce que les éventuels travaux de réparation soient effectués. Une telle situation aurait de graves conséquences financières pour WAPCo et les compagnies d’électricité, et partant, le consommateur final.  Il convient de rappeler que les travaux de réparation en mer mettent énormément de temps à être réalisés.          

 

Navigation Rapide



Login Form


Vous êtes ici  : Accueil Le Réseau du Gazoduc A propos du Gazoduc